Campochiaro - La cité fantôme du fascisme

Campochiaro – La cité fantôme du fascisme

Campochiaro est un lieu magnifique à découvrir si vous êtes dans le coin. Vous ne serez vraiment pas déçus ! J’en garde un souvenir incroyable, et c’est sans doute l’un des plus extraordinaires de mon séjour à Rhodes. Sur une petite place, un bâtiment laissé à l’abandon … Une sublime bâtisse dotée de nombreuses pièces et recoins. Un lieu exceptionnel tant par sa beauté et son atmosphère que par son histoire.

Je l’ai visité en Juin 2021 et je pense sincèrement que c’est la période idéale pour visiter ce lieu. La luminosité y est incroyable et si vous avez la possibilité d’y aller en fin de journée avec le coucher du soleil, ça doit être encore plus extraordinaire.

Accès

Le lieu est très facile d’accès car il se situe en bord de route. Il suffit juste d’y pénétrer pour y accéder. Il y a d’ailleurs plusieurs points d’entrée, ce qui rend l’exploration encore plus facile. Le lieu n’est pas gardé. Il est même ouvert au public avec un QR Code à l’entrée qui permet d’obtenir toute les informations sur ce lieu afin de mieux l’appréhender et se projeter.

Histoire de Campochiaro

Campochiaro (qui signifie “village lumineux”) était sous l’occupation italienne jusqu’en 1947, il représentait l’un des nombreux fiefs du fascisme italien. Il était essentiellement habité par des bucherons qui avaient quitté le Nord de l’Italie pour continuer leur vie sur l’ile de Rhodes. Aujourd’hui, rebaptisée Eleousa, cette ancienne cité témoigne de la volonté de l’ancien dictateur de vouloir “italianiser” toute la région dans les années 30.

Exploration

Le lieu est très bien entretenu, dans son jus… Je n’ai pas noté de difficultés ou de dangers notoires. Vous pouvez vous balader sans problème, c’est justement pour cela qu’il est accessible … pour être visité !

L’atmosphère était particulière. A la fois lourde, et tellement légère. J’y suis restée une bonne heure… Il y a vraiment de quoi faire. J’ai beaucoup apprécié les divers coloris de cette pièces. On ressent tellement de choses dans cet endroit. L’excitation et la curiosité ont dépassé la peur et l’appréhension… C’est là tout le charme de l’Urbex selon moi.

Honnêtement c’est très difficile de choisir une pièce à visiter en particulier, tout le bâtiment regorge de pièces aussi atypiques les unes que les autres. Les coloris y sont incroyables, on devine vraiment la vie qu’il y a eu à l’époque.

La pièce avec le sol en damier est juste incroyable !! J’avais juste mon smartphone et honnêtement j’ai vraiment regretté de ne pas avoir pris l’appareil. Mais au final les photos sont juste “dingues”.

Campochiaro - La cité fantôme du fascisme

Campochiaro - La cité fantôme du fascisme

Campochiaro - La cité fantôme du fascisme

Campochiaro - La cité fantôme du fascisme

Campochiaro - La cité fantôme du fascisme

Campochiaro - La cité fantôme du fascisme

Campochiaro - La cité fantôme du fascisme

Campochiaro - La cité fantôme du fascisme

Campochiaro - La cité fantôme du fascisme

Campochiaro - La cité fantôme du fascisme

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetourner à la Map
    LES MAPS GUIDE-URBEX

    Des centaines de points GPS répertoriés par la communauté, et deux formats par carte (Google myMaps et interactif). Découvre maintenant nos maps à jour en Juin 2024.