Ancien fort militaire en Île-de-France

Ancien fort militaire en Île-de-France

Envie d’explorer une forteresse et ses dédales souterrains ? Cet ancien fort militaire est fait pour vous ! Proche de la ville qui porte son nom, ce fort a été construit afin de protéger la ville de Paris. Attention toutefois, d’après les infos que j’ai récolté, ce site est parfois utilisé par la gendarmerie pour s’entraîner au tir, donc pensez pour une fois à revêtir votre plus belle casquette multicolore ! (et à ne pas rentrer si vous entendez des tirs, mais ça, c’est à vous de voir… ).

Nous avons visité ce lieu en Avril 2022, en journée. Il me semble que la journée soit le meilleur moment pour profiter de la beauté du lieu, même si le soir ça doit être une autre ambiance ! S’y rendre en été ou en automne permet de bien profiter des couleurs des bois alentours.

Accès au fort militaire abandonné

Une fois arrivé en ville, nous nous sommes garés au parking le plus proche de l’endroit que nous avions repéré sur Maps. Directement au fond du parking se trouvait un portail très haut équipé d’une caméra de surveillance : l’une des entrées principales du fort. Pour éviter d’avoir à passer par là, nous avons contourné la zone pour y entrer par l’arrière : ce fut assez long à faire, car nous nous rendons progressivement compte qu’il s’git de tout un domaine, avec un bois dans lequel on trouve plusieurs bâtiments. D’ailleurs, d’autres explorateurs ont fait des trous à intervalle réguliers dans le grillage qui longe le bois permettant d’accéder au fort, donc c’est vraiment assez simple d’y entrer ! Nous finissons par choisir une entrée qui donne sur le bois, et nous tombons au bout d’une centaine de mètres sur des hangars préfabriqués, visiblement assez récents. Quasiment vidés, ces hangars contiennent encore toutefois du mobiliers ayant probablement appartenu à la gendarmerie. En nous engouffrant davantage au cœur du bois, nous finissons par tomber sur le fort en lui même. Les accès vers l’intérieur du fort sont libres, les quelques portes et portails n’étant pour la grande majorité pas du tout fermés.

Pour ce qui est de la surveillance, en dehors de la caméra de surveillance postée au portail principal, nous n’avons pas trouvé d’autre dispositifs suggérant une surveillance quelconque. Par contre, comme mentionné précédemment, il faut faire attention car cet endroit est parfois utilisé pour des entraînements de la gendarmerie. Il me semble avoir entendu de la part d’un promeneur qui a fait une partie du trajet avec nous que les entraînements ont lieu majoritairement les dimanches, mais très franchement, cette info tient du témoignage et des résidus de souvenirs de la discussion, donc… ça vaut ce que ça vaut, c’est à dire pas grand-chose ! En tout cas, nous n’avons pas croisé de gardiens, ni de gendarmes, seulement 2 promeneurs pendant notre visite.

Histoire du lieu

Il semblerait que ce fort ait été construit après la défaite de la France lors de la guerre de 1870. Son but principal était de protéger la ville de Paris d’éventuelles futures attaques. Le projet global de construction impliquait de construire des fortifications de ce type à des endroits clés autour de Paris, avec plusieurs bâtiments principaux reliés entre eux par des couloirs souterrains, encerclant la ville. Si ce projet a aboutit, cela sous entend donc qu’il existe probablement plusieurs forts de ce type, tout autour de Paris… à vérifier !

Exploration

Globalement, le fort et ses alentours sont en bon état. A certains endroits souterrains, on peut observer des éboulements de pierres sécurisés par des grilles de chantier. Composé principalement de tunnels et de bâtiments en pierre, il reste peu de matériel datant de l’époque de son utilisation.

Le lieu est donc globalement composé de deux parties : les bâtiments anciens en pierre, aka le fort et ses tunnels, et les nouveaux locaux et hagards en préfabriqués. Dans le bois, on peut aussi trouver quelques installations comme une cabane surélevée. Nous n’avons pas pu faire le tour de tous les tunnels, il semble que ceux-ci soient assez longs. Ils s’étendent parfois sur plusieurs étages, et sont plus ou moins enterrés dans le sol. Il existe aussi un ancien poulailler, et une ancienne cage, probablement pour les chiens (mais allez savoir…). L’ambiance est assez calme, d’autres personnes faisaient d’ailleurs la visite en même temps que nous, ce qui confère à cette visite une allure de promenade. La visite des tunnels fut un peu plus angoissante pour nous, à cause du peu de lumière et de la peur qu’on avait de ne pas retrouver notre sortie…

Ainsi, le bâtiment principal en pierre est vraiment très beau, et l’atmosphère des tunnels est assez vite oppressante… Ce sont à mon avis les deux éléments principaux à visiter, à choisir en fonction de l’ambiance que vous voulez apporter à votre exploration. A trouver dans les tunnels : des installations étranges, dont une ancienne cellule.. On ne sait pas à quoi celle-ci a pu servir…

La photo de la façade avant du fort rend très bien ! Matériel utilisé : on a fait simple, un téléphone portable et un appareil photo. Pour l’exploration des tunnels, je conseille une lampe frontale, ou au moins une lampe de poche !

Ancien fort militaire en Île-de-France

Ancien fort militaire en Île-de-France

Ancien fort militaire en Île-de-France

Ancien fort militaire en Île-de-France