chateau-du-grand-dragon

Château du Grand Dragon

Construit en 1862, le château du Grand Dragon fut occupé par l’armée allemande pendant la seconde guerre mondiale et utilisé comme maison de retraite en dernier lieu. Depuis sa désaffection, le château fut victime à plusieurs reprises d’incendie et de vandalisme au point qu’il ne reste plus rien de la propriété. A savoir qu’à ce jour, les écuries, ses dépendances et le pigeonnier ont été murées. Aucun moyen de rentrer à l’intérieur de ces bâtiments. Le Château est également muré mais l’accès est toujours possible. L’accès est très facile et le lieu se trouve sur Google Maps.

Dernière visite : Juin 2021

Le lieu est-il gardé ?

Non. Cependant, une résidence pour sénior est en train de voir le jour à proximité du Château. Un spectacle de désolation lorsque l’on sait a quoi ressemblait ce lieu avant.

L’histoire du Château du Grand Dragon

Au lieu-dit “Le Dragon”, existaient, en 1824, un bâtiment rural et une maison de classe 5 (avant-dernière catégorie du classement des maisons de cette époque) appartenant à la famille de Vigneras. Ce domaine fut partagé, vers 1850, par héritage. En 1860, Mme Jardel-Laroque, née Gérard, acheta des terrains au Dragon et fit construire une maison de classe 2, terminée en 1862. En 1874, J.-A. Charriol acheta cette propriété , fit démolir en partie la maison et fit construire un nouvel ensemble, le château, terminé en 1876 et imposé en 1877. Il fit également construire, avec le château, les écuries, la maison du gardien et un superbe pigeonnier en forme de pagode, encore visibles actuellement.

L’état actuel du lieu

Le Château n’a rien de très passionnant si ce n’est son architecture. Des petites précautions sont à prendre vis-à-vis de potentielles chutes.

L’exploration urbex du château

Bonne exploration. Le Grand Dragon est un lieu où j’aime bien me rendre assez régulièrement. Durée 1H30 environ. Il faut absolument aller voir les écuries et le pigeonnier. La photo à prendre est celle de l’architecture du Château ainsi que le pigeonnier.

Les photos ont été prises avec un Nikon D3200 et Smartphone Huawei P20 Pro. Voici d’autres matériels urbex qui peuvent être utiles.

 

Site Web : https://lpphotographie.wixsite.com/lostplaces

Groupe FB : https://www.facebook.com/groups/lostplaces33

Page Fb : https://www.facebook.com/lostplaces.llpeo