Neptune P2V7

Les Ailes de L’enfer

Le Neptune P2V7, N°563 de chez Lockheed, est un avion de patrouille maritime et de lutte anti-sous-marine, parfois bombardiers. Il a servi de 1958 à 1983 dans la marine française. J’ai visité ce lieu en août 2021, les meilleurs périodes pour l’explorer sont les jours de beau temps. Et le meilleur moment de la journée je dirais, milieu d’après-midi ou dabut de soirée pour les photos avec coucher de soleil.

Accès sur le lieu du Neptune P2V7

Le lieu est accessible de tous et à l’abri des regards. Il suffit juste de passer par dessus une clôture de champs et de rejoindre ce magnifique appareil visible au loin. Le lieu n’est pas gardé.

Histoire

C’est un avion de modèle Neptune P2V7. C’est la marine française qui le détenait entre 1957 et 1983. Il s’en servait pour patrouiller et pour la lutte anti sous-marine. Il peuvent aussi servir de bombardiers. Il y avait à l’origine 5 avions laissés à l’abandon sur ces bouts de piste :

  • le Lockheed Neptune n°563
  • le Nord 2501 Noratlas n°31
  • le MD 312 Flamant n°235
  • le Max Holste Broussard n°91
  • le Fouga CM170 Magister n°7

Malheureusement, il n’en reste plus qu’un seul, à mon grand regret. Un regret pour moi, mais c’est peut-être signe d’une nouvelle vie pour eux.

Exploration du Neptune P2V7

Il n’y a aucune précaution particulière à prendre, mais faites attention si vous monter sur l’avion, ça glisse. Le lieu était en bon état général.

Nous nous sommes garés en plein milieu d’un champ à quelque centaines de mètres de l’appareil qui de loin était super imposant. Nous avons escaladé la clôture du champs et rejoins le bout de piste sous une chaleur à suffoquer. Comme à mon habitude, je commence toujours à prendre des photos extérieures de façon à avoir quelque clichés si nous venions à nous faire attraper.

Nous somme rentrés dans l’avion depuis une trappe située sous celui-ci. Nous avons pu visiter l’ensemble de l’appareil et j’ai même pu m’aventurer difficilement mais sûrement dans le nez de l’avion. J’ai plusieurs hypothèse concernant certains appareils visibles dans l’avion mais je préfère m’abstenir de dire des bêtises !

La visite de ce lieu nous a pris 1 heure, séances photos comprises, mais en réalité nous sommes restés bien 8 heures de temps sur place car les alentours regorgent d’autre spots …

L’appareil en lui-même est fantastique. Je vous conseille de prendre une photo de l’avion avec le logo marine et le N° de série.

J’ai utilisé mon smartphone et ma caméra pour les photos :

Neptune P2V7

Neptune P2V7

Neptune P2V7

Neptune P2V7

Neptune P2V7

Neptune P2V7

Neptune P2V7

Neptune P2V7

Neptune P2V7

Neptune P2V7

Neptune P2V7

5 réflexions sur “Les Ailes de L’enfer”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.